Quatre ans après la mort d'Adama Traoré, écologie et quartiers populaires tracent un trait d'union