LES PRÉCAIRES ET INTERMITTENTS EN GUERRE CONTRE MACRON
Ils travaillent dans la restauration, hôtellerie, ou encore l’évènementiel. Les intermittents de l’emploi sont cantonnés aux « extras », aux contrats courts. Mais contrairement à leurs cousins les intermittents du spectacle, ils ne bénéficient d’aucun régime spécial de l’assurance chômage. Une situation déjà compliquée en tant normal, elle tend à devenir dramatique, dans ce contexte d’épidémie mondiale, causée par le Covid-19. Si la précarité frappe d’autant plus ces travail ...
Le Média
YouTube
0 0